Les treuils à manège de carrières

La localisation des treuils à manèges de carrières, dont la réalisation s'échelonne des années 1850 à l'avant guerre 1914, se situe essentiellement des abords de Paris juqu'à sa plus lointaine banlieue.

Ainsi, la quasi totalité de ces treuils a été engloutie par  l'urbanisation.

Assez miraculeusement, le vénérable et très emblématique treuil de Chatillon a survécu grâce à la remarquable restauration de l'association PICAR. Aujourd'hui il trône dans un environnement très urbain.

En avant-garde du village d'Eméville, le Treuil à manège du Puits à Daubin®, dans un cadre bucolique au coeur de la nature et dans une zone agricole inconstructible, offre un contact saisissant...

 

 

En 2013, nous avons fêté le centenaire de la fin de l’activité du treuil à manège d'Eméville mû par trois chevaux qui remontait des blocs de pierre pouvant peser jusqu’à 15 tonnes.

 

A notre connaissance, c’est de loin la plus puissante installation de ce type connue, à ce jour, en France.

Photos : La descenderie Civet Pommier - M. Jean Garreau, arrière petit-fils de Fréjus Daubin