"Roches et Carrières" au service du patrimoine carrier           dans tous les aspects propres au monde de la pierre...

Cérémonie du Souvenir

Inauguration de la stèle commémorative des soldats gazés accueillis dans cette carrière.

C'est sous un soleil radieux que le 6 octobre 2018, à la satisfaction de tous, s'est déroulée l'inauguration de la stèle située dans le haut de la descenderie, là où arrivèrent ces malheureux soldats débarqués à la gare d'Eméville.

Ils ont payé très cher le retournement de situation tant espéré avec la percée décisive et la réussite de l'offensive du Général Mangin, déclenchée brutalement depuis les lisières de la forêt de Retz au petit matin du 18 juillet 1918. Ils méritaient tellement le pavoisement tricolore du site.

Grâce à la précieuse collaboration de l'Association des Anciens Combattants d'Eméville et de l'Association Thiérache Histoire VIvante, avec des figurants en tenue et une exposition de matériel de l'époque, l'émotion était aussi au rendez-vous.

La sonnerie "aux morts" du clairon figea les nombreux participants dans le souvenir et le recueillement. Un souvenir qui, grâce à cette stèle, restera à jamais gravé dans nos mémoires.

 

Mémorial de la Carrière du Chemin de Vez®

 

Roches et Carrières, association loi 1901 depuis 2001, déclarée en Sous-préfecture le 31 janvier 2005, est propriétaire des parcelles ZA 134 (Puits à Daubin®) et ZA 135 (descenderie Civet Pommier).

 

Nos actions sont en relations directes avec nos statuts :

- recueil de témoignages de nos derniers carriers, virtuoses de l'extraction à la lance.

- préservation de leur histoire, de leurs connaissances, de leurs souvenirs heureux ou malheureux,

- préservation et restauration de leurs outils, de leurs véhicules parfois uniques comme la brouette à lances,

- préservation de la biodiversité et du patrimoine géologique de notre "Vallée de la Pierre".

Et... surtout réédification, à Eméville, de notre site carrier exceptionnel le Puits à Daubin® avec son treuil à manège à trois chevaux, d'une puissance sans égale.

 

 

Une belle aventure... rejoignez-nous !

 

Faites-nous part de vos coordonnées et de votre motivation

sur la messagerie de l'association guy.launay4@wanadoo.fr 

un formulaire d'adhésion vous sera communiqué.

 

Découverte du site...

 Roches et Carrières remercie vivement Monsieur Robert Suquet, un émévillois qui a réalisé le diaporama ci-dessous avec son drone quadricoptère. Ce survol du Puits à Daubin® , devenu la Carrière du Chemin de Vez®, nous présente le site dissimulé sous les ombrages d'un joli petit bois, véritable oasis de biodiversité.

Ce drone possède une maniabilité et une capacité de vol stationnaire qui permettent des prises de vues très intéressantes et spectaculaires, avec une proximité et sous des angles inaccessibles par d'autres moyens.

Le Puits à Daubin®, bien inséré dans le paysage, se montre en totalité avec toute la richesse de ses différentes infrastructures, sa belle charpente, sa puissante roue dentée, son tambour d'enroulement du câble... et même au sol la grille qui protège le puits de service, le "trou d'homme" avec sa rare échelle de Rancher à montant central unique, empruntée par les carriers jusqu'en 1913.

 

L'automne 2016 à Eméville

Le ciel bleu est radieux tout comme le Treuil à manège du Puits à Daubin®   qui est enfin dans sa configuration complète.

Ce treuil à manège est d'un intérêt patrimonial exceptionnel par sa puissance de levage qui nécessitait l'emploi de trois chevaux et parce qu'il est finalement assez paradoxal.

Contemporaines du Puits à Daubin® d'Eméville, de puissantes grues à vapeur fonctionnaient aux carrières de Vassens et de Saint-Maximin qui rendaient obsolètes les treuils à manège. Cependant, à Carrières sur Seine, Fréjus Daubin possédait de nombreux chevaux et des terres agricoles pour produire son avoine ce qui lui permettait d'être très compétitif sur les coûts de fonctionnement de ses différents treuils à manège.

La métallurgie avait fait de grand progrès et Fréjus Daubin avait su tirer parti des avantages que procure l'usage du métal. C'était une avancée technique comme le montre encore le muraillement de son grand puits et du petit puits de service de sa carrière d'Eméville.