Pour visiter la carrière

Voir les conditions ...

 Visite du Puits à Daubin et de sa carrière,

dans le respect des règlements sanitaires actualisés 

 

Parution dans la presse

Une page consacrée à Roches et Carrières dans le numéro du 8 septembre 2021 de Oise Hebdo.

Télécharger
Article Oise Hebdo.jpg
Image JPG 231.1 KB

Nos publications...

Entre autres "La vie de la pierre" pour tous savoir sur le travail des carriers, les outils et techniques d'extraction, ... 

Retrouvez le dernier numéro paru : VP 60 fête un anniversaire... 15 ans de publications fidèles et régulières avec pour titre "La Vallée des Pierres du Valois au fil des saisons".

 

Les belles pierres de la carrières

Les belles et si bonnes pierres de la "Vallée des pierres du Valois" sont assez souvent des coquettes qui, parfois, ont conservé frangées dans leurs joints de stratification les empreintes d'algues fossiles datant de leur petite enfance il y a environ 42 à 47 millions d'années, comme le montre ce morceau de banc royal (Photo 1 : Virginie Cartier).

Plus rarement notre carrière montre aussi, au coeur de la masse de pierre, une empreinte de posidonie (photo 2). Curieux retour de cette plante à fleurs (une angiosperme), dans le milieu sous-marin d'où étaient venues les premières plantes terrestres il y a environ 400 millions d'années.

 

 

Des outils particuliers...

Télécharger
Marteau et triolon.pdf
Document Adobe Acrobat 527.0 KB

La carrière et ses spécificités remarquables

Télécharger
Spécificités.pdf
Document Adobe Acrobat 127.0 KB

Comptage des chauves-souris

 

 

 

 

 

 

 

Pour ce comptage du 9 février 2021, un record battu avec 117 chauves-souris (9 espèces) en hibernation à la carrière du Chemin de Vez.

Voir détail des observations ci-après.

Photo : CC by Gathoye Jean-Pierre. Le murin ou vespertillon à oreilles échancrées Myotis emarginatus, la vedette 2021.

 

 

 

Télécharger
Comptage 2021.pdf
Document Adobe Acrobat 71.2 KB
Télécharger
Synthèse.pdf
Document Adobe Acrobat 435.7 KB

Une inondation sans doute évitée...

La carrière du Chemin de Vez, à l'origine carrière du Puits à Daubin, est la plus en amont de la Vallée de la Pierre du Valois, le haut de cette vallée appelée jadis Val Prêtre.

Au cours de la période quaternaire, lors de l'incision des vallées dans nos plateaux, le paléo ru de Bonneuil avait ses sources beaucoup plus haut en forêt, au niveau de la laie du Petit Bois d'Haramont, maintenant encore bien souvent très boueuse pour les randonneurs.

L'approfondissement de nos vallées fut aussi celui de la nappe phréatique avec plus bas de nouvelles sources de débordement comme celles des Trois Fontaines à Bonneuil-en-Valois. Ces sources sont à l'origine actuelle du ru de Bonneuil.

De ce fait il demeure à travers le territoire d'Éméville une vallée sèche qui se réactive en cas de violents ou longs épisodes pluvieux. Elle peut se raviver fortement car elle est alimentée par le vaste et pentu bassin versant de Fond de l'Essard sur la commune d'Haramont. C'est le cas maintenant en janvier 2021.

Ce fut aussi la cause de la dramatique inondation de la carrière du Chemin de Vez en mars 2001 qui nous peina beaucoup.

Nos importants travaux, malgré la belle descenderie en contrebas, ont définitivement écarté le retour d'une telle inondation.

Nous avons réalisé cette "Fosse du Menhir" car nous avons la chance d'avoir en dessous un précieux niveau sableux qui lui confère une très grande capacité d'infiltration. Cela ne présente pas du tout le même danger de pollution de l'aquifère que l'inondation en 2001 où les eaux se sont engouffrées directement dans les fracturations naturelles, parfois de véritables cavités karstiques.

                                                                                                                                                           Guy Launay

                

Il y a plus d'un siècle, à Eméville le Yalta de la pierre

Il y avait de bons rapports et un bon voisinage entre les Daubin et les Sarazin, mais chacun restait totalement autonome. Voir La Vie de la Pierre N° 57 "Daubin/Sarazin : la ligne de démarcation". Autres numéros à consulter...

Télécharger
VP 57.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB
Télécharger
VP 57 plan ligne démarcation.pdf
Document Adobe Acrobat 191.3 KB

Géologie

Un aperçu de l'intérêt géologique de la visite du Puits à Daubin et de sa Carrière du Chemin de Vez.

Télécharger
Richesse Geologique.pdf
Document Adobe Acrobat 839.7 KB

Les sols carriers

La carrière du Chemin de Vez a conservé de beaux exemples de sols et cheminements carriers (photo 1 Liliane Compain). 

Dans beaucoup d’endroits le sol de ces galeries fut recouvert par la vidange du substrat des sacs ayant dépassé la limite de la rentabilité pour une cueille supplémentaire de champignons. Cette photo prise à la carrière voisine de la Bouloye montre comment fut pratiquée cette culture à Eméville jusqu’en 2000 (photo 2 Guy Launay).

Si l’effondrement le 14 janvier 1913 de la carrière de la Bouloye n’avait pas bouleversé localement le contexte de l’extraction de la pierre, il n’est pas invraisemblable d’imaginer que la carrière du Chemin de Vez, en fin d’exploitation, aurait peut-être aussi connu avec Fréjus Daubin ce type de culture.

 

Cette réutilisation des carrières était courante pour Fréjus Daubin que l’on voit ici avec son arrosoir ; Il est impressionnant, sur cette intéressante carte postale que nous a remise l’un de ses arrières-petits-fils (photo 3 François Valembois). Cela montre aussi la culture antérieure en meules des champignons. Elle fut suivie ensuite par la culture en banquettes (plus facile à monter). Après ce fut la livraison de sacs conditionnés et ensemencés de mycélium de champignons, dans une coopérative, comme ces sacs à la carrière de la Bouloye.

Le site en images...

 

Symbole de l'extraction de la pierre dure dans notre "Vallée de la Pierre du Valois", notre Menhir !

D'une hauteur de 2,15 m, il pèse 4 tonnes, et provient de la carrière de la Croix Huyard de Bonneuil-en-Valois. C'est du banc H2 dont les caractéristiques géotechniques sont très proches de celles des excellentes pierres dures qui furent extraites dans la carrière de Saint-Pierre-Aigle, dans l'Aisne.

Sur le haut de ce menhir, marquant l'entrée de la descente dans la carrière, la dureté de la pierre est adoucie par la jolie frimousse de cette joubarde, un cultivar prénommé "Cranberry cocktail".

Sur le pilier nord du treuil à manège du Puits à Daubin, une très robuste dalle de calcaire à cérithes du Lutétien supérieur âgée d'environ 41,5 millions d'années sur laquelle, beaucoup plus anciens, les premiers conquérants de la terre ferme.

Il y a environ 600 millions d'années les lichens, étonnante association d'une algue et d'un champignon, capables de survivre dans les milieux les plus extrêmes. Il y a environ 460 millions d'années, les mousses, parmi nos premiers producteurs d'oxygène.

Ces végétaux venus de la nuit des temps sont pratiquement indestructibles !

 

Presentation of the stone quarry

Télécharger
Leaflet Roches et Carrières English.pdf
Document Adobe Acrobat 609.5 KB

Reportage télé

WEO, la télévision des Hauts-de-France, à la carrière du Chemin de Vez. Voir le reportage sur le lien   https://www.weo.fr/video/il-aime-la-pierre-de-tout-son-coeur/

 

Préservation des chiroptères

Samedi 23 mars 2019 à Bonneuil-en-Valois, lors de son Assemblée Générale, Roches et Carrières a signé un partenariat décennal avec le Conservatoire d'espaces naturels des Hauts de France.

Ainsi vont pouvoir se pérenniser les actions de préservation des chiroptères dans la carrière avec un partage de compétences. La protection de ces animaux fragiles est une obligation légale et fait part intégrante de la préservation des carrières souterraines.

A consulter : http://conservatoirepicardie.org/actualites-agenda/plaquette-chauves-souris

Voir également les documents ci-dessous présentant le résultat du comptage réalisé en 2018 dans la Carrière du Chemin de Vez®

Télécharger
Comptage chauves-souris 2018-1.pdf
Document Adobe Acrobat 127.8 KB
Télécharger
Comptage chauves-souris 2018-2.pdf
Document Adobe Acrobat 410.0 KB

"Roches et Carrières" au service du patrimoine carrier           dans tous les aspects propres au monde de la pierre...

Présentation de l'association

 Roches et Carrières, association loi 1901 depuis 2001, déclarée en Sous-préfecture le 31 janvier 2005, est propriétaire des parcelles ZA 134 (Puits à Daubin®) et ZA 135 (descenderie Civet Pommier).

 

Nos actions sont en relations directes avec nos statuts :

- recueil de témoignages de nos derniers carriers, virtuoses de l'extraction à la lance.

- préservation de leur histoire, de leurs connaissances, de leurs souvenirs heureux ou malheureux,

- préservation et restauration de leurs outils, de leurs véhicules parfois uniques comme la brouette à lances,

- préservation de la biodiversité et du patrimoine géologique de notre "Vallée de la Pierre".

Et... surtout réédification, à Eméville, de notre site carrier exceptionnel le Puits à Daubin® avec son treuil à manège à trois chevaux, d'une puissance sans égale.

 

 

Une belle aventure... rejoignez-nous !

 

Faites-nous part de vos coordonnées et de votre motivation

sur la messagerie de l'association guy.launay4@wanadoo.fr 

un formulaire d'adhésion vous sera communiqué.

 

Découverte du site...

 Roches et Carrières remercie vivement Monsieur Robert Suquet, un émévillois qui a réalisé le diaporama ci-dessous avec son drone quadricoptère. Ce survol du Puits à Daubin® , devenu la Carrière du Chemin de Vez®, nous présente le site dissimulé sous les ombrages d'un joli petit bois, véritable oasis de biodiversité.

Ce drone possède une maniabilité et une capacité de vol stationnaire qui permettent des prises de vues très intéressantes et spectaculaires, avec une proximité et sous des angles inaccessibles par d'autres moyens.

Le Puits à Daubin®, bien inséré dans le paysage, se montre en totalité avec toute la richesse de ses différentes infrastructures, sa belle charpente, sa puissante roue dentée, son tambour d'enroulement du câble... et même au sol la grille qui protège le puits de service, le "trou d'homme" avec sa rare échelle de Rancher à montant central unique, empruntée par les carriers jusqu'en 1913.