La descenderie du Tacot Civet-Pommier - Photo: Hélios Buissart
La descenderie du Tacot Civet-Pommier - Photo: Hélios Buissart

Le Puits à Daubin ® fut foncé en premier avec son trou d’homme. C’était les deux seuls accès à la Carrière Souterraine ouverte en 1895 par Fréjus Daubin qui venait de Carrières-sur-Seine ou il exploitait d’autres Carrières au bord de la Seine.

 Les hommes descendaient à l’aide de la rare échelle de Rancher qui nous avons fait reconstruire.

 Les blocs remontaient par le puits à section rectangulaire grâce au Treuil à Daubin® mu par trois chevaux.

À cette période la carrière est exploitée par Chambres dans des salles de deux blocs de Haut et jusqu’a neufs blocs de large !

 

En 1913 l’entreprise Civet Pommier et Cie rachète la Carrière et creuse la descenderie depuis la route vers le Puits à Daubin® . Le sol étant trop bas, les bâtiments de surface furent démolis et le tout jeté en bas du puits afin de remonter le niveau de près de 4 mètres . Et ainsi pouvoir avec une pente.

Il fallut ensuite rehausser le ciel de la galerie de roulage et lui faire prendre des courbes afin de pouvoir faire entrer le Taco roulant sur voie métrique.

Cette modernisation amène aussi de profonds changements dans les méthodes d’extraction . On abandonne les Chambres (surtout après l’accident gravissime de la carrière voisine) et on adopte la méthode des piliers tournes, en commençant par des galeries exploratoires.

Nous avons ainsi trois directions de galeries de roulages.

L’extraction se terminera au debut de la décennie 1960.

 

Plus tard la carrière fut utilisée pour le fonçage d’endives, celle ci ayant une temperature trop froide  pour la culture des champignons.